L’EHPAD les Vignes à Moulin Neuf mise sur le confort du gaz naturel

Acteur européen dans la prise en charge globale de la dépendance, le groupe ORPEA-CLINEA a ouvert un nouvel Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) en Dordogne à Moulin Neuf (24) accueillant 83 résidents.

D’une surface de 3 960 m2, cet établissement comprend plusieurs espaces répartis sur un seul et même niveau comprenant des chambres, des espaces de vie avec une cuisine thérapeutique, des salons et salles d’activités, une cafétéria, une salle de restauration et un espace laverie.

Les objectifs du Maître d’Ouvrage reposent  sur la volonté d’offrir une structure d’accueil moderne garantissant  un  confort  de  vie aux

pensionnaires tout en maîtrisant les coûts de fonctionnement de l’établissement notamment d’un point de vue énergétique.

Pour atteindre ces résultats, son bureau d’étude thermique interne a conçu et dimensionné une solution énergétique permettant de répondre aux exigences de la RT 2012.

Ces exigences de confort, la taille des volumes à chauffer et les besoins importants en eau chaude sanitaire ont conduit le groupe ORPEA à choisir une solution thermique au gaz naturel combinée à une isolation renforcée et une ventilation performante.

Chauffage et eau chaude sanitaire assurés par deux chaudières à condensation

Au vu de ses calculs, le bureau d’étude thermique a opté pour l’installation de deux chaudières gaz à condensation afin d’assurer les besoins en chauffage et ECS à moindre coût.

D’une puissance de 219 kW chacune, elles sont dimensionnées  pour répondre aux besoins de chauffage et d’ECS de l’établissement (sachant qu’une majoration de 20 % de la charge a été retenue pour sécuriser les résidents en cas de grand froid).

En cas de défaillance d’une chaudière, le dimensionnement d’un seul générateur suffit à garantir l’ensemble des besoins de l’EHPAD.

Le chauffage est diffusé par deux types d’équipements en fonction du volume et du  type  de  la pièce : des radiateurs en acier avec robinet thermostatique pour les chambres et des ventilo- convecteurs pour les pièces communes plus volumineuses.

Des capteurs de température situés à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement permettent  d’ajuster la température de l’eau en sortie de chaufferie en fonction des conditions météo. Le régime d’eau est dimensionné entre 60 °C et 80 °C.

Concernant la production d’ECS, le ballon d’un volume de 900 litres assure le stockage primaire de l’eau chaude, en aval des deux chaudières gaz à condensation. L’échangeur à plaques d’une puissance de 288 kW garantit l’ensemble des besoins en ECS. Un bouclage ECS muni de vannes de régulation et d’une sonde mesurant la température de retour permet de régler l’échangeur afin de maintenir  l’eau chaude à 56,5 °C.

Une isolation renforcée couplée à une ventilation performante

En complément de la solution thermique, l’isolation du bâti a été renforcée de manière à réduire significativement les besoins en chauffage et ainsi répondre aux exigences de la RT 2012.
Les murs en parpaings agglomérés (20 cm) sont isolés par l’intérieur au moyen de complexes de doublage en polystyrène expansé de 14 cm (R = 6,05 m².K/W), le bac acier recouvrant le toit est isolé par 30 cm de laine de roche et de polystyrène expansé et, au sol, l’isolation est assurée par des panneaux en polystyrène expansé de 18 cm.
Concernant les surfaces vitrées, le choix s’est porté sur un double vitrage à lame d’argon (Uw = 1,6).

La ventilation et la qualité de l’air sont assurées par des VMC simple et double flux. Un extracteur couplé à une unité de traitement de l’air (UTA) recycle l’air de la laverie et de la cuisine de l’établissement.
Chaque pièce de l’EHPAD est équipée d’une ventilation simple flux permettant d’évacuer l’air humide des salles de bains via la ventilation.
Une VMC double flux a été installée dans l’espace restauration offrant un rendement d’environ 80 %. La climatisation, obligatoire dans les EHPAD, est assurée par une installation électrique disposée dans chaque pièce de vie.

Une énergie multi-fonctions

La cuisine de l’établissement constituant un poste important dans la consommation énergétique, le groupe ORPEA a également opté pour des équipements fonctionnant au gaz naturel. L’ensemble atteint une puissance totale de 100 kW.


Une consommation énergétique maîtrisée

La consommation énergétique est évaluée à 99,5 kWhep/m²/an, ce qui correspond à une étiquette énergétique C.